La plus belle orchidée sauvage de France

Sabot de Vénus

Le sabot de Vénus (Cypripedium calceolus) une orchidée rare et protégée en France et au niveau européen. Elle pousse à l’état sauvage dans les massifs montagneux (Alpes, Pyrénées,  Jura, Vosges et Massif Central).

Sa fleur est composée d’un labelle en forme de sabot et de 3 sépales de couleur allant du brun au rouge. C’est la plus grosse fleur d’orchidée d’Europe occidentale. La tige qui porte habituellement de trois à cinq feuilles vertes peut mesurer jusqu’à 60 cm de hauteur.

Le labelle en forme de sabot ventru de couleur jaune vert mesure 3 à 5 cm de long et sert à piéger les insectes pollinisateurs attirés par son odeur qui ressortent couverts de pollen. Après la floraison qui intervient au mois de juin, chaque fleur disperse au vent plus de 10 000 graines qui ont besoin d’entrer en symbiose avec un champignon mycorhizien pour se développer.

Il faut attendre 6 à 10 ans pour qu’une graine donne une plante produisant ses premières fleurs ! Mais cette orchidée vit ensuite très longtemps. Certains spécimens auraient plusieurs siècles !

Cette photo a été prise dans les gorges du Tarn qui comptent la population la plus remarquable de France. En 1999, y ont été recensées 29 stations de Sabots de Vénus pour un total de 1984 pieds fleuries.

Malheureusement, la population de Sabots de Vénus est en régression et montre des signes d’affaiblissement. Les tiges à 2 fleurs sont de plus en plus rares.

Croquis d'une orchidée
Croquis d’une orchidée sabot de Vénus

L’insecte pollinisateur souvent une petite abeille sauvage est attiré par l’odeur enivrante de la fleur. Il rentre dans le labelle en forme de sabot. Pour sortir de la fleur, il marche dans le fond du labelle couvert de petits poils sur sa partie postérieure qui le guide vers l’ouverture. Au passage supérieure, l’insecte frotte son dos contre le stigmate (extrémité du pistil qui reçoit le pollen) puis contre l’une des deux anthères (partie terminale de l’étamine, organe mâle de la fleur qui produit le pollen). Ce voyage de l’insecte au sein de la fleur ou entre plusieurs fleur réalise la fécondation ou l’auto-fécondation (plante hermaphrodites).

Cette orchidée est protégée et les stations sont très surveillées par les gardes des parcs naturels. Si vous avez la chance de la rencontrer surtout n’y touchez pas, laissez la vivre sa vie de montagnarde discrète. Ne la cueillez pas, n’espérez pas la faire survivre dans un pot, contentez vous de l’admirer dans son milieu naturel !

L'orchidée sabot de Vénus
Le sabot de Vénus
Une station d'orchidées
Une station d’orchidées

2 réflexions au sujet de “La plus belle orchidée sauvage de France”

  1. Bonjour.

    Est-il encore possible de voir cette orchidée en France ? Si oui, à qui s’adresser pour connaître des lieux de visite organisés par des association par exemple ?

  2. Bonjour,
    Oui on peut voir cette orchidée en France, il y a plusieurs station notamment j’en connais une en Lozère. Mais souvent il faut aller fin mai et début juin. Pour avoir plus info Société française d’Orchidophilie: SFO.

Laisser un commentaire